Wasser aus der Luft

Erstmals kostengünstig

Nous montrons le chemin pour sortir de la crise de l’eau

L’objectif d’Aquahara est de fournir un approvisionnement en eau abordable, respectant l’environnement et décentralisé, dans toutes les régions du monde, où l’eau est rare.

Le dessalement de l’eau de mer n’est disponible que sur les côtes, consomme beaucoup d’énergie fossile et cause des dommages à l’environnement.

Jusqu’à présent, une alternative consistait à extraire l’eau de l’air par refroidissement et condensation.

Néanmoins, cette méthode consomme beaucoup d’énergie et elle est bien trop coûteuse pour approvisionner de grands espaces.

Pour la première fois dans l’histoire, Aquahara met au point et commercialise un procédé bien plus abordable d’extraction d’eau de l’air. À la place de l’électricité, nous utilisons les rayons du soleil (oder l’énergie solaire) et au lieu de la condensation, nous utilisons du sel.

Technologie

Tout le monde connaît l'absorption de l'humidité par le sel de la vie courante. Par exemple, le sel colle dans la salière quand le temps est humide, on met du sel sur une tache de vin sur une nappe. Ce phénomène peut être utilisé, pour absorber l'eau contenu dans l'air. Certains types de sel absorbent tant d’eau, qu’ils ne collent pas mais deviennent liquides. La solution saline est chauffée dans une unité de distillation à énergie solaire et rejette l’eau sous forme de vapeur. La vapeur est refroidie et condensée, afin d’obtenir une eau douce et propre. Grâce à des améliorations techniques Aquahara Technology GmbH a considérablement réduit les coûts de ce procédé. La première de nos demandes de brevet bénéficie déjà d’un rapport de recherche positif.

Quelles sont les approches actuelles pour résoudre la crise de l'eau?

Pour la production d’eau potable propre, il existe différents procédés.

  1. La méthode la plus répandue dans les régions éloignées des côtes, est la construction de puits toujours plus profonds et l’épuration de plus en plus complexe d’eau déjà existante. Ces méthodes se heurtent de plus en plus à leurs limites.
  2. La capacité des usines de dessalement d’eau de mer est augmentée chaque année d’environ 7 millions de m3 d’eau douce par jour.
  3. Les générateurs d’eau atmosphérique, qui condensent l’eau de l’air à l’aide d’un système de climatisation, sont extrêmement coûteux en raison de la forte consommation d’électricité.

Pourquoi la technologie Aquahara est-elle développée seulement maintenant?

Le procédé d’absorption de l’humidité de l’air par le sel est connu pour la déshumidification. Il est utilisé aussi bien dans l’industrie que par les ménages, pour assécher l’air dans des pièces humides en utilisant des granulés.

Le sel ayant un effet très corrosif, il a été nécessaire d’utiliser dans les installations industrielles des matériaux très coûteux, tels le titane.

Des alternatives abordables sont pour la première fois (oder enfin) disponibles, grâce à l’utilisation de plastiques spéciaux thermo-conducteurs et grâce aux améliorations des procédés d’Aquahara, en instance de brevet.

Comment extraire l'eau de l'air extrêmement sec du désert?

Même l’air très sec du désert contient encore 7 ml d’eau par mètre cube d’air.

Le procédé mis au point par Aquahara extrait environ 1 ml d’eau par mètre cube d’air. Pour obtenir un verre d’eau, il faut environ 200 mètres cubes d’air. Cela correspond à la masse d’air d’une petite brise circulant autour de notre corps en moins de 2 minutes.

Quelle quantité d'eau est produite et à quel coût?

20 x 20 mètres (66 pieds x 66 pieds) de capteurs solaires peuvent produire 1 000 litres (264 gallons) d’eau par jour.

Les générateurs d’eau atmosphérique actuels produisent de l’eau à un coût d’environ 0,05 € le litre, soit environ 50 € le m3.

Notre objectif est de réduire ce coût de 80 à 90%! Nos premiers tests indiquent, que nous pouvons atteindre ce niveau de coût.

Lieu et date du montage de la première installation.

Tous les composants du procédé technique sont actuellement testés dans une installation test.

D’ici la fin 2019, des tests systématiques seront effectués sur notre prototype.

Notre prototype sera mis en service près de Marrakech au Maroc à des fins de démonstration.

À partir de 2020, nous commençons les premiers projets pilotes.

Dr. Philippe Verplancke

Directeur général
Philippe Verplancke est ingénieur diplômé en génie électrique. Après avoir obtenu son doctorat à l'Institut de physique des plasmas de l’Institut Max Planck, il a été consultant principal chez McKinsey & Company durant plusieurs années. Avant de fonder Aquahara Technology GmbH, Philippe Verplancke a été membre fondateur de deux start-ups. Sa dernière entreprise, XClinical, est une société internationale de logiciels de l’industrie biopharmaceutique basée en Allemagne, en France, en Suisse, aux États-Unis et au Japon, qui opère avec succès sur le marché depuis 16 ans.

philippe.verplancke@aquahara.com

Ilyes Ben Hassine

Ingénieur de développement
Après des études en génie mécanique à l'Université de Stuttgart, Ilyes Ben Hassine a d'abord été ingénieur de développement chez Bosch, puis assistant de recherche à l'Université des sciences appliquées de Stuttgart pendant sept ans. Il y a joué un rôle déterminant dans le développement de systèmes de chauffage solaire et de refroidissement solaire et a découvert sa passion pour les énergies renouvelables.

ilyes.benhassine@aquahara.com

Cordula Krüsmann

Finances et organisation
A l’issue de ses études en sciences économiques, Madame Krüsmann a été directrice générale d'une clinique privée subventionnée par l'État située à Munich. Madame Krüsmann s'est familiarisée avec le monde des affaires asiatique, grâce à un séjour de plus de dix ans en Chine. Là-bas, elle a travaillé pendant plusieurs années à la Chambre de commerce autrichienne de Shanghai.

cordula.kruesmann@aquahara.com

Christian Unterreitmeier

Chef des ventes
Après des études en informatique et en gestion, Christian Unterreitmeier a débuté sa carrière professionnelle dans le secteur des technologies de l’information et des télécommunications. Il possède de nombreuses années d'expérience dans la mise en œuvre d'intégrations logicielles globales dans le secteur bancaire et des télécommunications. En outre, il gère avec succès deux sociétés de logiciels, qu’il a fondées il y a 15 ans.

christian.unterreitmeier@aquahara.com

Michael Nimtsch

Geschäftsführer der MWN Equity Investment GmbH
Die MWN Equitiy Investment GmbH hat die Aquahara Technology GmbH als Business Angel finanziert. Ein Fokus des Unternehmens liegt auf Start-Ups mit überdurchschnittlichen Wachstumspotential im Bereich erneuerbare Energien und der damit verbundenen Entwicklung innovativer Technologien.

„Wasser ist ein freundliches Element für den, der damit bekannt ist und es zu behandeln weiß.“ - Goethe

Investoren

Solare Wasserproduktionsanlagen sind umweltfreundlich, verbrauchen keine fossile Energie und können dezentral in küstenfernen Regionen aufgebaut werden. Aquahara Anlagen liefern wesentlich kostengünstigeres Wasser als atmosphärische Wassergeneratoren. Wir zielen damit auf das große Marktsegment der Wasserversorgung von Städten, Gemeinden und landwirtschaftlichen Betrieben ab. Die Aquahara Technology GmbH wird wesentliche Komponenten und Technologielizenzen für den Bau solarer Wasserproduktionsanlagen liefern.

Aquahara Technology ist förderfähig im Rahmen der Richtlinie des Bundesministeriums für Wirtschaft und Energie zur Maßnahme „INVEST-Zusschuss für Wagniskapital ». Investoren können damit auf Antrag einen Zuschuss für Wagniskapital bewilligt bekommen.

Interessierten Investoren stellen wir nach Unterzeichnung einer Vertraulichkeitsvereinbarung gerne weitere Informationen zur Verfügung.

 

 

Aquahara Technology GmbH

Bahnhofplatz 18
82110 Germering
Deutschland
Tel.: +49 89 84930944
info@aquahara.com